Accueil > A propos > Une démarche de production

Une démarche de production

L’Atelier En Quête d’Autres Regards

lundi 7 avril 2008

Inventer d’autres dispositifs, donner forme à un processus de travail.
Territoire des reconfigurations.


L’ensemble des productions est issu d’un temps et d’un processus de réflexion sur les écritures cinématographiques à partir d’une pratique du voir ensemble et d’une pratique de création. Ces productions peuvent prendre des formes diverses :


LA CONCEPTION DE PROGRAMMATION - L"ANIMATION DE SEANCES PUBLIQUES


Le travail de l’atelier s’organise autour de programmations diffusées au public, dans une salle de cinéma ou un lieu culturel. Elles se construisent à partir des désirs de chacun autour d’un film, d’un auteur, d’une thématique de cinéma.



Il s’agit alors de mettre des films en regard, d’affirmer et de formuler ses choix pour aller à la rencontre de nouveaux spectateurs. Choisir un film et décider de le diffuser est un engagement, une prise de risque, car le film soutient un regard, exprime une idée, défend une écriture.

Aller à la rencontre du public conduit à se poser des questions concernant l’organisation et l’animation de la séance de projection. Il s’agit de penser la relation au spectateur, la manière de s’adresser à lui, de solliciter son regard à l’issue de la projection.


LA PRODUCTION D’ESSAIS FILMIQUES AUTOUR DES OEUVRES
Une collection, UN FILM DES REGARDS


Cette collection propose une série de films mettant en dialogue différents regards de spectateurs issus de différents horizons, professionnels et amateurs, autour d’une œuvre choisie.
Chacun travaille en fonction de sa sensibilité et réalise sa propre séquence. Un travail de montage final en concertation avec le groupe de travail met les propositions en dialogue afin de donner à cha-que film de la collection une cohérence et un sens.
Les propositions sont diverses :
- Réalisation d’essais filmiques personnels inspirés par le film
- Réalisation de points de vue à caractère plus analytique sur une séquence ou une question de cinéma
- Mise en résonance du film avec d’autres objets artistiques : textes littéraires, philosophiques, musiques, peintures, photographies…
- Rencontre avec le cinéaste de l’œuvre choisie pouvant prendre différentes formes : entretien autour du film, séances de travail au cours de la phase de réalisation des productions person-nelles, mise en discussion des productions personnelles terminées.
- Extraits de discussion en salle avec des spectateurs à l’issue d’une projection du film

 


LA PRODUCTION D’OEUVRES EN CREATION PARTAGEE


Parce qu’il est impossible de filmer le monde sans implication de ses acteurs, le filmeur ne cesse d’inventer ou de repérer les situations qui lui permettent de négocier l’image à produire. L’image s’invente, se négocie, au moins entre filmeur et filmé. C’est fondamentalement cinématographique mais éludé par la plupart des cinéastes.

Le travail de l’atelier se concrétise par la recherche des images négociées entre cinéastes professionnels et non professionnels, entre filmeur et filmé, entre auteur et spectateurs.
Les productions d’œuvres de création partagée sont issues d’un processus de création artistique mené par des artistes plasticiens, vidéastes ou cinéastes avec des non professionnels.

Partager

Répondre à cet article

Nos autres sites

Retour haut de page

Envoyer un message